VOLCANO TRASH

(1 avis client)

16,50

Plongez dans l’univers de Plus Man et de son robot Hank, avec leurs deux premières histoires !

NIGHT AIR
Plus Man est un bandit espiègle et hors du commun qui se pense plus malin que tout le monde. Son robot, très rationnel, a quand même plus de jugeote. Ce duo étrange va se voir offrir une nouvelle opportunité : un tuyau pour voler un alliage précieux. Le piège ? Cet alliage se trouve dans un château hanté. Vraiment très hanté. Sorte de jeune Indiana Jones, avec des gadgets super-scientifiques,
Plus Man va se retrouver sur un chemin semé d’embûches, bravant avec succès cambriolages ahurissants et situations délicates.

VOLCANO TRASH
Une police corrompue, des hommes de main clonés, un héros à lunettes, un QG labyrinthique, des équipes saugrenues, des disputes déchirantes entre meilleurs amis, ainsi qu’une dose généreuse de super-science,de révélations étonnantes et d’action explosive. On dirait bien que c’est une aventure Double+, non ? Exact.

♡ J'adore
♡ J'adore
Catégories : ,

Description

Récit complet
Collection : Graphic Kids
176 Pages
Aventure/Comédie
ISBN : 978-2-35799-003-6
Prix : 16,50€

1 avis pour VOLCANO TRASH

  1. L’étagère imaginaire

    La toute jeune maison d’édition Kinaye nous propose de découvrir l’auteur et illustrateur Ben Sears avec son couple d’aventuriers Plus Man et son robot philosophe Hank. L’éditeur vise à proposer des ouvrages de BD jeunesse américains et si graphiquement on peut dire que c’est le cas de ce Volcano Trash (qui comprend les deux premières aventures du duo), les dialogues se rapprocheraient plutôt de la tradition du strip de presse à la Calvin et Hobbes. Cet humour stoïque est assez percutant ; je ne suis pas certain que de jeunes lecteurs capteront toute la subtilité mais la linéarité du scénario et l’aspect général s’adressent en effet à des enfants. Outre un certain côté décalé de cet univers, j’ai beaucoup aimé le trait vraiment particulier de Sears, qui donne une matière à un monde aux formes arrondies, avec parfois l’impression de se trouver dans une chambre… d’enfants. La technologie de Plus man est rétro et lui permet d’à peu près tout faire, le héros s’en sort toujours avec le sourire dans une relation avec son robot qui reprend donc celle des héros de Watterson avec un humain bourrin à souhait et son acolyte très réfléchi. Il n’y a pas vraiment de sens à l’histoire, plutôt des prétextes à des situations absurdes et acrobatiques. La première histoire nous propose un château hanté dans un univers SF (ne cherchez pas à comprendre la logique), la suivante, plus longue, mets nos héros aux prises avec une sorte de secte belliqueuse dont l’insistance fait parfois penser aux policiers de Miyazaki. Hank sera emprisonné ce qui obligera Plus man à préparer son évasion dans un design très jeu vidéo de plateforme… Bien délire et une jolie découverte!

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2019/03/09/sushi-et-baggles-10/

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *